Aller au contenu principal

24 mars 2013

Amour (jamais ne se taira).

par writer

Jacqueline du Pré, Concerto en Do Majeur – Haydn.

La Cultenews n’oublie jamais un soir de Flûte enchantée au théâtre des Champs-Élysées, le 19 octobre 1987. Jacqueline du Pré venait de s’éteindre. En l’entendant, c’est comme si la mort elle-même en devenait un peu plus triste, tant cette interprétation de l’Allegro Molto retourne les tripes.

***

maximonstres

En cette semaine riche de salon, quelques autres liens:

>>> Where the wild things are – le travail fascinant de Charles Fréger sur quelques traditions païennes européennes, repris par Lens, le blog photo du New York Times.

>>> Protection Livres – le #fail du Syndicat national de l’Edition, qui voulait promouvoir l’usage des DRM à cette adresse, mais a oublié d’en protéger le nom de domaine. Une action de l’infamous Team Alexandriz  (à suivre sur Twitter) et Actualitté.

>>> Dans le même ordre d’idée, gros débat autour du projet ReLire, relayé au taquet par @fbon et son Tiers-Livre. La BNF a-t-elle le droit de monétiser des livres épuisés ? C’est à suivre, mais ça sent la fronde, d’ailleurs traînerait déjà une ReLire Bay, petite parodie des corsaire. Une recension des éléments de débat est brillamment exposée chez Affordance. A ne pas manquer, aussi, l’avis du sage Philippe Aigrain. Et nous, on en pense quoi ? En terme d’épuisement, ça va bien, merci.

***

Et sinon

« Je ne voulais pas gâcher mes chances. J’étais fait pour réussir. Avoir une femme belle et intelligente, à particule ou à héritage. Des enfants beaux et intelligents. Un métier prestigieux. Un intérieur de goût. Tant pis si pour ça il fallait mentir. A Sciences-Po, déjà j’avais pris l’habitude de ne plus dire que j’étais juif. Ça m’évitait de voir cette grimace passer sur le visage des gens avant de se concrétiser en distance. Pour pédé il valait mieux faire pareil. Ne rien dire pour être accepté.

[…]

J’ai ouvert les yeux. Dehors il faisait soleil. Je me suis dit que ce rêve était parfait pour le livre. J’ai commencé à me le raconter pour ne pas l’oublier.

Carrément gore, ce rêve.

Trash 2000. »

dustan 002

Il paraît que l’ensemble de l’œuvre de Guillaume Dustan sera bientôt réédité chez P.O.L. A voir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Remarque : Le HTML est autorisé. Votre adresse email ne sera jamais publiée.

S'abonner aux commentaires

%d blogueurs aiment cette page :